Me revoici sur mon parking préféré, la meilleure des transformations possible pour un habitat urbain entre mer et mur : St Jean d’Acre pour les 32ème Francofolies de La Rochelle. Cette année, pas de chichi, sauf sur les plages aménagées pour le public. Le thème de cette édition, vous l’aurez compris, c’est farniente au soleil. Pas tellement présent pour cette première journée et un vent à faire sauter les parasols. Ce qui n’a pas empêché aux fans et mélomanes de la chanson “presque” française de courir une nouvelle fois vers les barrières.

 

IMG_3155

Le plus attendu est Mika. Ballons, piano, jeux et reprises de ses propres chansons avec notre éternelle rengaine : “Ici, ici c’est La Rochelle!”, remixée par le chanteur aux 10 millions d’albums vendus en 10 ans de carrière. Décors moins importants qu’à la télévision. Le public chante, hurle, cri les refrains et saute partout. Tout comme l’artiste qui est en transe. Une belle connivence avec ses musiciens et même le cameraman sur scène a le droit à son refrain avec l’artiste. Une grande fête qui vient après les hurlements d’enfants.

IMG_3164

 

Mika a toujours rêvé de faire ça : briquets et lumières de téléphones qui illuminent la foule.

 

 

 

 

Louane et Marine Kaye passent juste avant Mika. Une foule de gamines traînent leurs parents, pour une fois que ce n’est pas l’inverse. Les chansons sont déjà entonnées dès l’entrée de la grande scène, entre les deux Tours. Mais on entend plus facilement des paroles françaises…”J’espère que tu vas souffrir et que tu vas mal dormiiiiir, pendant ce temps j’vais écrire, pour demain, l’avenir! Pour demain, l’aveniiiiiir!”, “Jour 1 Amour numéro 1, c’est l’amour suprême, dis-moi que tu m’aimes…”

 

IMG_3148

Ou encore “Maman“, que la jeune artiste de presque 20 ans interprète au piano. Même si le stress de jouer devant 12.000 personnes est perceptible entre les morceaux quand elle s’adresse à son public, elle lance des blagues mais problème de micro et on n’entend pas. Ça tombe à l’eau mais rien ne l’arrête. Elle est là aussi pour s’amuser sur un set parsemé de reprises de Blur, Renaud et Justin Bieber. Un public bien au rendez-vous. Il faut dire que son tout premier concert, Louane l’a donné à la Sirène.

 

IMG_3173

La SMAC de La Rochelle a d’ailleurs accueilli ce premier soir des Francofolies, de l’électro sur ses trois étages. La Ed Banger House Party et beaucoup d’autres artistes. De 22h à 5h du matin. Pour moi, c’était plutôt 2h à 3h, arrivée pour les dernières notes du rappel de Breakbot (Mika oblige, je suis finalement restée jusqu’au bout de son concert). Plage et DJ en dehors de l’édifice en forme de bateau. On se retrouve à la grande salle du haut, Le Cap pour un set électro qui termine bien cette journée.

 

Elle a très bien commencé avec Grand Blanc à La Coursive à 16h. Une salle un peu frileuse face au groupe qui transcende une pop rock machiniste. Une fille, trois mecs, Camille, Benoit, Luc et Vincent. Un rock déchiré, une poésie fracassante, la formation vient de Metz et donne beaucoup. Un set envoûtant, qui nous plaque, comme sur les sièges cuir d’un taxi fou qui part dans la nuit, un samedi. Les néons violets sur la batterie et les machines de cette fée tout de noir vêtue, nous garde éveillée alors qu’on se sent partir, possédé par cette musique qui entre en nous. Pour un après midi, c’est un monde trash, qui fait réfléchir sur ses propres envies. Rencontre derrière la Coursive pour une interview avec Benoit…

IMG_3125