Voila, nous y sommes enfin… Les Francofolies de la Rochelle ont commencé et mon travail de reporter également. Avant de vous parler de ces artistes, je tiens à vous faire part d’un petit sentiment : c’est très émue que j’ai récupéré mon accréditation. Et oui, c’est la première accréditation sous mon site La Voix Qui Porte et je ne suis pas peu fière, je dois avouer, avec une petite larme à l’œil… Bref, je suis un peu émotive.

IMG_8738

Je ne pensais pas commencer mes Franco avec un groupe de Rap. Ça sert aussi à ça les différentes scènes, découvrir les groupes et casser un peu ses habitudes (oui, je ne suis pas une fan de rap et alors?). Scène du Village Francofou, Premières Franco : Georgio. Concert gratuit et devant, un public de fans qui jump, chante, hurle et en redemande encore. C’est hésitant entre les chansons, un peu ému le jeune Georges, 21 ans. Entouré de trois musiciens, il manie l’art des mots entre cité, envie de cambriolage et casier judiciaire. Rien d’extraordinaire pour moi et pourtant, ça fonctionne : je commence à sentir l’une de mes jambes qui se balance et me voilà partie à jumper avec le groupe. Bonne ambiance, texte bien écrit, grosses basses, Georgio te fais bouger et ça fait du bien !

Fleuron de la nouvelle scène rap, le jeune homme sortira son album “Bleu
Noir
” dans quelques mois, entièrement financé par les internautes via IMG_8746
Kiss Kiss Bank Bank. Son public, il l’aime et le remercie avec déjà trois EP et plusieurs mixtapes gratuites. Après une tournée dans une vingtaine de villes et quelques collaborations comme avec Fauve, Georgio continue son ascension et oui, ok, d’accord, j’en suis bien contente !

Même scène, même place, c’est au tour de la Fine Equipe ou Quatre mecs et une platine. Et leur univers visuel derrière eux, entre cupcakes stylisés (clin d’oeil à la Boulangerie?) et gremlins. Je redécouvre ce crew avec un mix mêlant rap et électro et en même temps, pour mon premier concert, je ne sais pas à quoi m’attendre avec eux. Chaque morceau propose un style, une couleur et une signature tellement différente que je me perds un peu. Pas très habituée la fille… Mais le public est toujours là et ça bouge. Ca fait presque 10 ans que ces beatmakers enflamment les scènes où ils passent et ils ont fait l’unanimité en rapportant en mai dernier le Prix des VIP lors du Prix Deezer Adami. Le groupe part en tournée avec les iNOUiS du Printemps de Bourges à l’automne prochain. A suivre…

mama é

 

Je repars direction la Grande Scène de Saint Jean d’Acre. Entre temps, je fais un arrêt pour une pause “frite” du côté de la Mamma, petite boutique itinérante proposant de quoi boustillailler gaiement. C’est aussi ça les Franco, le kebab, la crèpe, le hamburger à la raclette et demain, je vous parlerai de mon Pad Thai végétarien, passage obligatoire pour un bon festival !

 

Après la bouffe, retour à la musique. Et mon corps se déhanche (décidément, j’ai besoin de bouger!) au son de notre Etienne Daho National ! Be bop pieds (presque) nus sous la lune, je commence à faire n’importe et c’est bien ! Et le démon de la danse me prend pour me frayer un chemin près de la scène afin de hurler mes “jeunes” années ! On ne le présente plus, on apprécie simplement son grand cœur et sa voix de crooner. Un vrai petit bonheur.

Le public est ravi mais n’a pas encore fini d’en prendre plein les yeux et les IMG_8756
oreilles pour cette première soirée. C’est au tour de Christine and The Queens de faire son entrée sur scène. Celle qui avait commencé il y a quelques années sur une petite scène se retrouve devant des milliers et des milliers de spectateurs, tous plus ou moins, enfin, non, TOUS TOTALEMENT FAN de cette bombe qui débarque sur scène.

Cette boule d’énergie qui enchaîne chorégraphie avec ses quatre danseurs, jeu de micro avec ses trois musiciens et un sourire tellement complice avec son public, nous présente l’un des plus beau moment des Francofolies. Emue, la “petite” devenue grande nous offre un rappel sur Nuit 17 à 52 et nous achève avec un Michael Jackson à capela. La joie à son paroxysme. Un seul mot : FANTASMAGORIQUE.

IMG_8768